BUDAPEST – 4 jours en plein hiver

Nous sommes début février, notre taux de Vitamine D atteint sa valeur la plus basse de l’année et on rêve de l’été, des beaux jours, de la chaleur… A moins qu’une autre option soit possible ! Profiter de ces températures rigoureuses pour s’échapper pendant 4 jours en Hongrie visiter Budapest. Les motivations sont nombreuses : découvrir une ville plus authentique où les touristes se font rares à cette période de l’année, bénéficier de tarifs plus avantageux, vivre l’expérience des bains thermaux en plein air, se réchauffer dans ses nombreux bars…

Alors si vous aussi vous craquez à l’idée de découvrir une Budapest différente des expériences estivales, voici tous mes conseils pour en profiter au maximum.

N.B. : pour mieux comprendre la physionomie de la ville, elle est en réalité divisée d’un côté par la colline de Buda, à l’ouest et de l’autre côté du Danube, les ruelles animées de Pest, à l’est .

Quoi visiter ?

Le Bastion des pêcheurs

La balade au cœur du Bastion des pêcheurs offre l’une des plus belles vues sur Pest et sur le Parlement. Difficile de ne pas tomber sous le charme de ses sept tours à l’architecture singulière qui représentent les sept tribus à l’origine de la création du pays. Implanté sur un ancien quartier du château, il tire son nom des gardes de l’ancien mur d’enceinte, la Guilde des pêcheurs, qui défendait la ville des assauts extérieurs. 

Entre octobre et mars l’accès est gratuit, en voilà une bonne raison pour y aller en basse saison. C’est résolument l’un de mes coups de cœur de ce voyage. Je rêve déjà d’y retourner de nuit ou mieux encore, sous le soleil 🙂

L'église notre-dame de l'assomption

En face du Bastion des pêcheurs se trouve l’Eglise Notre-Dame de l’assomption. Si sa taille surprend quand on la découvre de face, la surprise s’amplifie lorsqu’on en fait le tour. Une superbe toiture très colorée et un clocher noir tranchent totalement avec ses murs clairs.

Le Palais Royal

Situé sur la colline de Buda, à l’ouest de la ville, le Palais Royal est également l’un des monuments incontournables de Budapest. Détruit et reconstruit une demi-douzaine de fois, il sert dorénavant à accueillir deux musées : la Galerie Nationale Hongroise et le Musée d’histoire de Budapest. Nous ne les avons pas visité par manque de temps et d’envie 🙂 Pour autant, si cela fait partie de vos centres d’intérêts, la Galerie Nationale Hongroise a bonne réputation.

Les extérieurs du Palais Royal méritent de prendre le temps d’en apprécier la beauté. On reste également assez subjugué par la vue sur Pest et le Pont de chaîne.

palais-royal-budapest-les-pieds-dans-le-vide
palais-royal-budapest-les-pieds-dans-le-vide (2)

Le Parlement

Ce joyau hongrois est considéré comme l’un des emblèmes de Budapest. Niché au bord du Danube, son bâtiment de 268m de long accueille la salle du Congrès ainsi qu’une magnifique coupole avec, en son sein, les insignes royaux gardés sous haute protection. Il est possible de visiter ces deux magnifiques salles tous les jours dans le cadre de visites guidées en français de 45 min. Cependant seulement une petite partie du Parlement est ouverte aux touristes. Nous avions réservé en ligne la veille pour le lendemain notre visite via Jegymester , car un nombre limité de billets est disponible e à chaque fois. Selon la période, il est préférable d’anticiper plus encore sa réservation.

parlement-budapest-les-pieds-dans-le-vide (2)
parlement-budapest-les-pieds-dans-le-vide (3)

"Chaussures au bord du Danube"

En se baladant plus au sud, au bord des berges, un mémorial a été construit pour rendre hommage aux victimes juives de la Shoah à Budapest. Au cours de l’année 1944, la ville de Budapest a été assiégée par les fascistes qui ont fusillé et noyé des milliers de juifs dans le Danube. « Chaussures au bord du Danube » est un hommage à ces hommes, femmes et enfants contraints de se déchausser avant leur exécution. C’est vraiment un lieu poignant…

memorial-chaussures-budapest-les-pieds-dans-le-vide

La Basilique Saint-Etienne

Avec ses dimensions hors-normes, la Basilique Saint-Etienne mérite le détour. Ses deux clochers et son immense coupole en font l’un des bâtiments de la ville les plus importants. Il est possible de la visiter, soit librement, soit via une visite guidée également proposée en français. Dans le cadre de votre visite, vous pouvez accéder à la coupole culminant à 96m et ainsi profiter de la vue sur Pest. Nous n’avons pas eu la chance de le faire pour cause de pluie in-interrompue le jour de notre visite mais cela doit valoir le coup d’œil.

L'opéra

Actuellement en complète rénovation, impossible d’apercevoir son architecture derrière tous les échafaudages. Cependant si vous prévoyez de vous rendre à Budapest dès cet été 2019, vous devriez pouvoir l’admirer. 🙂

La grande syngagogue

Deuxième plus grande synagogue au monde, après celle de New-York, elle peut accueillir jusqu’à 3 000 personnes. Des visites guidées de 45 min sont programmées en français durant toute la journée du dimanche au jeudi pour en découvrir davantage sur la religion juive et sur les nombreux drames qu’elle a connu ces dernières décennies.
A l’arrière de la synagogue un mémorial a été érigé en mémoire aux victimes de la guerre 39-45. Cet « Arbre de vie » construit au dessus des fosses communes des victimes porte leurs noms sur chacune de ses feuilles.

Les halles

Un des plus gros édifices de Budapest abrite les halles alimentaires dans lesquelles tout l’étage supérieur est réservé aux souvenirs. Le repère pour tous ceux qui veulent tester la nourriture locale ou bien ramener du paprika, des blouses brodées ou bien encore un magnet à coller sur le frigo 🙂

Les ponts, les monuments et le street-art

Comme dans toute ville, finalement une fois les immanquables visités, le plus agréable reste de se perdre et de découvrir chaque ruelle, chaque détail architectural qui confère à Budapest le terme de Perle du Danube. Outre ses nombreux ponts, aussi esthétiques de jour comme de nuit, la ville détient de très jolies œuvres de street-art essentiellement regroupés dans la rue Akacfa utca. Voici un aperçu des plus beaux coins de la ville :

street-art-budapest-les-pieds-dans-le-vide
street-art-budapest-les-pieds-dans-le-vide (3)

Quelles activités ?

Les thermes Széchenyi

Surement l’un des lieux les plus photographiés à Budapest tellement le cadre est incroyable ! En rentrant dans cet établissement, de multiples bassins intérieurs se font face. Il y a en pour tous les goûts, des chauds, des très chauds et aussi des plutôt froids 🙂

Mais ce qui attire le plus ce sont les trois bassins extérieurs. Encerclés par les murs jaunes des thermes Széchenyi, deux bassins de 38°C et 34°C vous accueillent pour un moment de détente au milieu des joueurs d’échecs hongrois. Pour les plus sportifs, le bassin central est dédié à la nage (bonnet de bain obligatoire). Si nous aurions rêvé y aller sous la neige, en l’absence de celle-ci nous avons encore plus apprécié le contraste des températures entouré par la vapeur d’eau : 4°C à l’extérieur et 38°C à l’intérieur -> un pur régal ! Y aller juste avant la tombée de la nuit est une superbe expérience, de pouvoir observer la beauté des bâtiments qui se transforme une fois 16h passées en un lieu encore plus magique.

thermes-schezenyi-budapest-les-pieds-dans-le-vide

Les thermes Gellért

La ville rassemble un nombre important de thermes, à tel point qu’il est impossible de tous les faire en un séjour. Dans le top 3 des bains les plus mythiques, ceux des thermes Gellért remportent la palme des plus beaux bassins intérieurs. Le ton est donné dès l’entrée : un immense bassin de nage entouré de colonnes en marbre s’affiche au moment de valider son ticket. Il ne reste plus qu’à serpenter au milieu des couloirs pour accéder aux sublimes bassins latéraux à la hauteur sous plafond démesurée et aux murs ornés de mosaïques. Il existe également un bassin extérieur de taille plus modeste qu présente moins d’intérêt.

La patinoire extérieure

A proximité des thermes Széchenyi et de la Place des héros, une immense patinoire extérieure, l’une des plus grandes d’Europe, est mise en place chaque hiver sur un des lacs de la ville. Cela fait partie des expériences hivernales les plus savoureuses de notre séjour. A disposition : location de patins et bar, et ce, juste à côté du superbe Château Vajdahunyad.

dav

Les ruin pubs

La réputation de Budapest en matière de soirées et d’ambiances la précède. Et cela tient en grande partie à l’existence de ses bars de ruines. Créés dans les années 2000 de manière éphémère dans des lieux abandonnés, les ruin pubs s’inscrivent aujourd’hui comme une étape incontournable de la ville. On y a va presque comme dans un musée tellement les lieux sont délirants ! Le plus connu d’entre eux est le Szimpla Kert. En rentrant vous accédez à des dizaines de pièces aux décors surréalistes : des vieux téléviseurs, un bar de chimiste… Le mieux est encore d’aller découvrir cela par soit-même mais attention, l’endroit est connu et il faut s’attendre à faire la queue. Sauf si vous optez pour une arrivée en début de soirée. 🙂

dav
dav

Où loger ?

Lors d’un voyage, il est toujours difficile de déterminer THE quartier où il faut résider, celui qui correspondra à nos envies. En partant à Budapest la majorité des logements et des recommandations incitent à résider dans le VIIème arrondissement qui est réputé le plus animé. De plus ce quartier est extrêmement bien situé pour accéder aux différents points d’intérêts de la ville.

Les formules de logement sont nombreuses : hôtels, auberges de jeunesses, appart’hôtels, etc… Partant à trois nous avons privilégié Air BnB afin d’avoir un logement convivial, bien situé et abordable. Notre logement situé dans la rue Akacfa utca a été une excellente surprise car il est localisé dans une arrière-cour, à distance du bruit de la rue et en toute proximité du ruin pub l’Instant. Nous avons adoré être au cœur de l’effervescence de la ville ! Si vous cherchez un logement, celui-ci est vraiment une belle opportunité tant au niveau de sa décoration que de ses prestations.

Où manger ?

Il est aisé de trouver de très bons restaurants à Budapest pour un budget européen. La plupart propose des plats à la carte, mais il est également possible de s’orienter le midi vers des napi menü (menu du jour) avec des prix allant de 3 à 6€. On y retrouve une soupe en entrée et un plat avec parfois un dessert. La cuisine est très simple mais le rapport qualité/prix imbattable.

Voici les 3 adresses que nous avons préféré pendant ce voyage : 

  • Goamama : idéal pour le petit-déjeuner ou bien le goûter. Situé  à proximité de la Basilique, vous y retrouverez des pâtisseries faites maison dans un cadre charmant. Et le bonus : annexé au café, un beau magasin de décoration.
  • Antre : dans le même quartier, pour ceux qui consentent à mettre environ 15€ pour un plat, une très bonne adresse raffinée au très bon accueil.
  • Ősbudavár Pizzéria :  un restaurant familial à 2 pas du Bastion des pêcheurs, sur la colline de Buda. Au menu : pâtes, pizza mais également cordon-bleu revisité (notre recommandation) pour un prix très bon marché.

En dehors des restaurants, de nombreuses cahutes en bois proposent la spécialité hongroise : le Kürtőskalács. Ce gâteau à la broche confectionné sur place et cuit sur les braises est vendu seul ou fourré avec de la mousse au chocolat par exemple.

Quel budget prévoir ?

Le budget est toujours un sujet sensible et finalement tellement personnel puisqu’il dépend de nos goûts et de nos finances. En partant en basse-saison vous pouvez miser sur un budget de 350€/400€ par personne pour 4 jours en faisant restaurants à tous les repas, en optant pour un logement plutôt confortable et en visitant la plupart des lieux immanquables.
Bien entendu, il est toujours possible d’abaisser ce budget en privilégiant la cuisine à domicile voire des nuitées en auberge de jeunesse. Pour autant réserver en avance ses billets d’avion reste toujours la meilleure option pour économiser dès le départ.

Il est bon de noter que les entrées aux thermes sont assez onéreuses (un peu moins de 20€) et l’accès à la grande synagogue également (environ 15€). A vous de voir quelles sont vos priorités. Ah oui, et une pinte de bière c’est 3€, je dis ça juste au cas où… 🙂

Transports - Billets d'avion, navettes aéroports, métro...
Air France / Easyjet - De 20€ à 75€ le billet d'avion aller 48%
Logement - Air Bnb (réservé 1 mois avant)
25€/nuit par personne 17%
Sorties/Loisirs
Ex : les bains 20€ 15%
Restaurants
25€/jour par personne 20%

Que mettre dans sa valise ?

Les pays de l’Est sont réputés glaciales en comparaison des températures hivernales que l’on peut avoir sur la côte Atlantique. Et comme l’idée n’est pas de devenir un glaçon,  il est nécessaire de prévoir un minimum d’équipements. En tant que grande frileuse je suis donc partie avec tout le nécessaire « au cas où ». Le technique reste toujours la même : empiler les couches comme un oignon ! Bon il est entendu que pour le style on repassera 🙂 Nous avons finalement eu assez de chance car la température évoluait entre 1°C et 12°C : pas de neige mais pas de froid polaire.

  • Une doudoune légère qui peut se glisser sous une veste ;
  • Des sous-vêtements thermiques ;
  • Un legging à glisser sous son pantalon ;
  • Des gants et des sous-gants en soie ;
  • Un bonnet, à compléter avec un bandeau en cas de grand froid ;
  • Un tour de cou à glisser sous l’écharpe type Buff ;
  • Des chaussettes épaisses ;
  • Une paire de chaussures adaptée à la neige ;
  • Un maillot de bain et un bonnet de bain – indispensables pour profiter des bains thermaux.

Commander des devises étrangères : mon expérience Travelex

En partant en Hongrie, il est bon de savoir que ce pays ne fait pas partie de la zone Euro. Rien de très problématique en soi.
Pourtant j’avoue ne pas être une grande fan des bureaux de change avec leur taux pas toujours intéressant. L’idée également de revenir en France avec un grand nombre de frais bancaires ne me réjouit pas non plus 🙂

Cette fois encore je me suis tournée vers le site en ligne Travelex qui est la meilleure solution que j’ai trouvée pour les devises étrangères. Vous commandez minimum 4 jours à l’avance les devises que vous souhaitez et la somme que vous désirez. Le jour de votre voyage vous récupérez vos devises dans un des bureaux présents dans les aéroports. (Attention ce service est principalement proposé dans les aéroports parisiens).
Une fois arrivé à destination vous pouvez payer vos premières dépenses sans vous inquiéter de trouver THE bureau de change.

Pour ma part je ne commande jamais la totalité de mon budget sur Travelex tout simplement pour éviter de me retrouver sans rien en cas de vol/perte. C’est le meilleur compromis que j’ai trouvé pour avoir le minimum me permettant de faire face aux premières nécessités tout en limitant mes frais bancaires. Parce que vous l’aurez compris, je paye en CB et retire directement en devises locales dans les distributeurs une fois que je suis à sec 🙂
Je vous invite à consulter vos conditions générales de banque pour connaitre vos frais bancaires à l’étranger. Il est souvent plus avantageux de retirer une grosse somme d’argent en 1 fois plutôt que multiplier les retraits de faible montant.

Ce city trip est l’un de mes meilleurs et je ne peux que vous recommander d’aller découvrir cette ville sans tarder pour apprécier tous ses atouts et sa diversité ! Je suis ravie d’avoir opté pour une escapade en plein hiver ce qui m’a permis de découvrir une Budapest différente de ce que l’on a l’habitude de voir : plus authentique et qui révèle tous ses charmes.

Quel endroit vous fait le plus rêver à Budapest ? Dites-moi tout en commentaire 🙂

Vous êtes sur Pinterest ? Partagez et suivez-moi !

Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *