COSTA RICA – Avant de partir : conseils pratiques

Avec un territoire environ 10X plus petit que la France, le Costa Rica rassemble pas moins de 6% de la biodiversité mondiale. Localisé en Amérique centrale entre le Panama et le Nicaragua, c’est un territoire contrasté où se mélangent jungle luxuriante et plages paradisiaques, le tout au milieu d’une faune incroyable : singes, paresseux, tapirs, jaguars, crocodiles, caïmans, ou encore tortues. Autant dire que le pays ne manque pas d’atouts ! C’est d’ailleurs ce qui en fait une destination de plus en plus convoitée. J’ai eu le privilège d’y partir pendant 3 mois début 2020. Je rêvais depuis des années de ce pays et les attentes ont été comblées ! Je vous livre tous mes conseils pour un voyage réussi 🙂

INFOS PRATIQUES

Compagnie Aérienne :
Norwegian Airlines + Southwest

Décalage horaire :
– 7h/8h par rapport à la France

Langue :
Espagnol

Monnaie :
Colon costaricain
1 000 colones = 1,63€ 
< Conversion du jour

Budget de ce voyage :
3 000€

Visa : 
Non nécessaire pour une durée
> 90 jours

Vaccins recommandés :
Hépatites A/B
Fièvre Typhoïde

Ara Macao_lespiedsdanslevide

Quand partir ?

Situé en plein cœur de l’Amérique Centrale, le Costa Rica alterne entre saison sèche et saison humide. La période allant de décembre à avril permet de profiter au maximum de la diversité du pays en évitant les averses. Les températures alternent entre 30-35°C en bord d’océan et 20-25°C pour les territoires de la Vallée Centrale. Cela ne vous isole pas pour autant de la pluie côté Caraïbes car y compris en cette saison elles y sont régulières voire quotidiennes.

La saison humide qui court entre mai et novembre peut présenter également quelques avantages. D’une part, les tarifs y sont plus attractifs. Et d’autre part, l’atmosphère de la jungle est encore plus enivrante. En effet les paysages sont beaucoup plus « verts ». Et vous aurez le privilège d’observer les animaux marins en plus grand nombre : tortues et baleines y viennent pour la reproduction.

Cela dépend donc de vos priorités ainsi que du temps dont vous disposez. Il semble moins risqué de partir en saison sèche si vous souhaitez optimiser votre présence sur place sans être bloqués par la météo.

Ara Macao_lespiedsdanslevide

Où loger ?

L'offre d'hébergements

Auberges de jeunesse, hôtels, Airbnb, chambre chez l’habitant, bivouac… Vous aurez le choix pour trouver votre mode d’hébergement préféré. Cela dépendra de vos envies et votre budget. Dans mon cas, comme il s’agissait d’un voyage en sac à dos, j’ai dormi quasi exclusivement en auberges de jeunesse. En 3 mois de voyage, j’ai pu visiter une vingtaine de lieux différents. Avec comme critères l’esthétique/la propreté, le prix et la localisation. Je vous partage d’ailleurs mes 5 hébergements coups de cœur dans un article spécifique. Je réservais en général la veille pour le lendemain et je n’ai jamais eu de difficultés à trouver un hébergement.

Lire l’article « Mes hébergements préférés au Costa Rica « 

Les événements nationaux et locaux

Par contre il est important d’avoir connaissance des événements importants qui se déroulent dans le pays pour ne pas peiner à trouver des hébergements en dernière minute. Par exemple, pendant la semaine sainte il sera très difficile de trouver des logements car tous les Costaricains sont en vacances et en profitent pour rejoindre les plages de l’océan.
En février c’est le festival Envision qui prend ses quartiers vers Uvita. N’espérez pas vous y rendre sur un coup de tête, tout est plein plusieurs semaines à l’avance, et à des prix beaucoup plus élevés que d’habitude. Si vous n’êtes pas intéressés par le festival, alors choisissez un autre moment pour venir dans la région.

Ara Macao_lespiedsdanslevide

Où manger ?

Au cours de mon voyage, j’ai largement privilégié la cuisine commune des auberges de jeunesse aux restaurants. Ce qui ne m’a pas empêché de tester quelques recettes locales. L’une des meilleurs options est de manger dans des sodas. Il s’agit de petits restaurants typiques et familiaux dans lesquels on y sert une cuisine simple mais faite maison.

Les plats typiques costaricains

Au Costa Rica, il existe finalement assez peu de recettes locales. Ou tout du moins, elles sont assez similaires. Le plat le plus populaire est le Gallo Pinto, un petit déjeuner composé d’une préparation de riz, d’haricots rouges et d’herbes. En réalité, chaque adresse a sa recette. Elle est souvent accompagnée d’œufs brouillés et peut aussi être servie avec du Queso, ce qui signifie littéralement fromage. Il est d’ailleurs souvent servi doré à la poêle.

Sinon pour le déjeuner, le plat typique est le Casado, là encore avec du riz et des haricots rouges puis accompagnés de protéines animales comme du porc, du poulet ou bien encore du poisson frais. C’est un plat complet qui peut être être servi également avec une galette de maïs (cf ci-dessous).

L'influence mexicaine

Sur les cartes des restaurants vous trouverez aussi de nombreux plats d’origine mexicaine tels que le guacamole, les burritos, les tacos, les quesadillas. Ce sont finalement des recettes aussi bien connues en France. La plupart du temps les recettes proposées ne sont pas trop épicées.

Quesadillas

Gallo Pinto

Guacamole

Casado revisté

Et pour ce qui est des desserts, là vous allez pouvoir vous régaler avec les fruits exotiques ! Ananas, fruits de la passion, mangues, bananes. Par contre le Costa Rica, malgré la préservation de sa biodiversité, est le premier utilisateur de pesticides par hectare au monde. Et en particulier pour la culture de l’ananas… Difficile donc de trouver ces fruits sans pesticide. Par contre il y a énormément de mangues sauvages donc en théorie elles sont moins exposées aux usages de pesticides.

Ara Macao_lespiedsdanslevide

Comment se déplacer ?

En voiture

Si vous partez entre 10 jours et 3 semaines, la majorité des voyageurs louent une voiture. Cela reste la meilleure option quand l’on souhaite optimiser ses journées. Vous trouverez même des locations de 4×4 avec tente sur le toit pour bivouaquer. Cela peut-être une option insolite pour découvrir le pays autrement et se réveiller le matin au bruit de l’océan. J’avais d’ailleurs utilisé un véhicule similaire en Islande

Le coût de la location dépendra donc de la nature du véhicule que vous choisirez. Certains louent uniquement un véhicule classique. Mais il faut savoir que les routes sur la péninsule de Nicoya au nord-ouest du pays sont une catastrophe. A cet endroit, le 4×4 me semble vraiment indispensable si vous décidez de vous y rendre. Ce choix se justifiera également pour pouvoir franchir les rivières.si vous voyagez pendant la saison des pluies.

Lire l’article sur mon road-trip en Islande

En bus et navettes privées

Si par contre votre budget est plus serré, que vous souhaitez un mode de transport plus écologique et que vous avez plus de temps pour ce voyage, alors vous pouvez opter pour les bus locaux. Le pays est extrêmement bien desservi et il est pratiquement possible de tout visiter en bus. Il faut juste avoir conscience que les temps de trajets seront forcément un peu plus longs. C’est le mode de transport que j’ai choisi car en voyageant seule c’était la solution la plus adaptée pour ne pas exploser le budget. Mais aussi pour être au contact de la population locale. J’en ai d’ailleurs fait un article dédié où je vous parle de mes astuces et où je vous partage certains horaires de lignes de bus que j’ai pu récupérer.

▶ Lire l’article « Voyager en bus au Costa Rica « 

Ara Macao_lespiedsdanslevide

Quel budget prévoir ?

L'hébergement

Le pays est réputé l’un des plus chers de l’Amérique Centrale. Comme toute destination, il y autant de budgets différents que de voyageurs. Tout dépend le confort souhaité, le mode de transport choisi et les excursions réalisées. Côté hébergements vous pourrez trouver un lit dans un dortoir pour 10/15€ ou bien encore des chambres doubles à partir de 40/50€ la nuit (et bien plus si vous le souhaitez 🙂 ).

La nourriture

En ce qui concerne l’alimentation, les supermarchés proposent des produits basiques. Si vous souhaitez cuisiner, cela ne revient pas très cher. Je m’étais donnée un budget de 10€/ jour que j’ai pu tenir en m’accordant 1 à 2 restos par semaine. Par contre, si vous optez pour le restaurant matin, midi et soir, là ça va commencer à coûter plus cher. Pour un Casado dans un soda, vous pourrez vous en sortir pour environ 4/5€ le plat. Par contre les restaurants plus touristiques sont beaucoup plus chers. Il n’est pas rare de voir un plat à 15€.

Les activités

Avec un peu d’attention il est possible de se faire plaisir sans se ruiner. Par contre le poste de dépenses le plus élevé reste celui des activités. J’en parle plus en détail dans mon article sur les activités à faire au Costa Rica. Ici attendez-vous à des tarifs d’Amérique du Nord. Déjà chaque parc national coûte environ 15€. Et si vous souhaitez en plus faire des excursions alors les tarifs s’envolent. Comptez environ 60$ pour une excursion de 3/4h avec transport inclus. Le record : une journée au départ de La Fortuna pour visiter sa cascade, son volcan et ses thermes – 200€ !!!

Lire l’article « Les activités et mon itinéraire recommandé au Costa Rica « 

Ara Macao_lespiedsdanslevide

Ressources complémentaires

▶ ARTICLE – La question des pesticides au Costa Rica par Arawak Experience
▶ VIDÉO – Tous les détails de mon voyage par The World of Sisters

Et vous, c'est pour quand le Costa Rica ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *